Onyis Martin est né à Kisumu au Kenya en 1987 et a déménagé à Nairobi à l'âge de six ans. En grandissant, en dehors de l'école, il s'est gardé des ennuis en jouant au football et en faisant de l'art. Lorsqu'il a terminé ses études secondaires, il a rejeté le souhait de son père d’aller à l’université et s’est lancé à plein temps dans les beaux-arts, qu’il a initialement développé grâce à des apprentissages au Godown Arts Center et Kuona Trust à Nairobi. Il est maintenant basé au Kobo Trust, où, avec d'autres artistes, il encadre et facilite les artistes en herbe avec des opportunités de développer leur talent.

Expérimentant avec un large éventail de matériaux, Martin explore la condition humaine et l'interface géopolitique mondiale, en particulier à travers les problèmes liés à la traite des êtres humains, à la migration, à la corruption et aux déplacements. De plus, il explore les questions entourant la communication, l'environnement technologique en évolution rapide et le consumérisme qui l'entoure. En utilisant son expérience personnelle comme point de départ, il mêle expériences individuelles et collectives mettant en évidence les expériences variées mais similaires que les gens vivent dans différents endroits du monde. Dans son groupe d'œuvres le plus récent, Talking Walls (2016), Martin a étendu son exploration de la façon dont l'information dépend et est influencée par la liberté et la structure sociale pour enquêter sur la montée du consumérisme.